A propos

DKollektive Print-2
Photo: Marc Lazzarini

L’atelier D est un projet initié par le DKollektiv. Le collectif s’est installé sur les friches industrielles de Dudelange afin de créer un espace de création en rapport au lieu, à son histoire, ses gens et son evolution constante.

Le site industriel de Dudelange vit une phase de transition, un nouveau quartier d’habitations va occuper la place de l’ancien site sidérurgique.

Le projet a débuté en 2016 durant la biennale de la culture industrielle et de l’innovation. Durant un mois, le DKollektiv s’est installé dans l’ancien atelier de locomotive sur le site du laminoir , invitant des artistes, des architectes, des designers, des historiens et des citoyens à penser, créer et à discuter sur  l’industrie, son passé et son futur.

Le contexte du site de l’usine est un canevas idéal pour développer des projets artistiques qui soulèvent des questions sociétales et environnementales. Les projets sont à la fois nourris par les vestiges du passé mais l’état de friche actuel permet encore de tout (ré)inventer.

Depuis 2017, l’atelier D est installé dans le Hall Fondouq à Dudelange. Le hall, d’une surface de 3500 m2, est utilisé en cohabitation avec la Ville de Dudelange, qui y programme certains événements de grande envergure. Environ la moitié est à disposition permanente par le DKollektiv en tant que atelier et stockage de matériel, le reste de la surface sert à des montages temporaires ou accueillir du public lors d’événements de toute sorte.

Y sont proposés divers workshops, des ateliers de construction, de travail du fer, de menuiserie, de photographie et de film analogique. En plus, des espaces plus philosophiques ont été parcourus : les questions sociétales, l’architecture ou la création performative, sonore et musicale, qui s’est inspirée au décor et à l’ambiance postindustrielle, l’espace et ses potentialités.

Plusieurs rendez-vous ont depuis attiré leur public habituel: les Jam sessions, organisées pendant les mois d’été et proposant un terrain d’exploration à des musiciens de toutes les générations ayant une envie pour l’expérimentation; les “Pätt”, table-rondes sur des thèmes divers en relation avec l’art, le patrimoine industriel, l’environnement ou la société; et les “Alertes”, événements hybrides et festifs, clôturant les saisons. 

A côté des manifestations récurrentes, l’atelier D a accueilli de nombreux événements éphémères, expositions, concerts, performances, lectures, conférences, projection de films, open screens et autres.

Finalement, l’atelier D reste avant tout un lieu de travail et d’expérimentation pour les membres du DKollektiv ainsi que des artistes externes invités ou en résidence.

Le DKollektiv a ainsi pu s’investir dans de nombreux projets, en collaboration avec des écoles, lycées et la collectivité locale, mais a aussi pu contribuer à des événements régionaux tels que la Fete des Hauts-Fourneaux, la Nuit de la Culture et autres.

Comme dans le cadre de la construction du nouveau quartier Neischmelz sur l’ensemble de l’ancien site de l’usine, le Hall Fondouq, sera, à moyen terme, voué à la démolition. 

Pour pérenniser l’implantation de l’atelier D au sein du nouveau quartier,  et dans le cadre de Esch 22, le projet “Schmelzkéis” prévoit le déménagement de l’atelier vers un autre bâtiment, qui sera par la suite géré en collaboration avec le CCR opderschmelz. 

Ce déménagement donnera lieu à une rénovation participative du bâtiment Vestiaires-Wagonnage (“Schmelzkéis”) qui pourra servir de pied à terre durable au DKollektiv et à d’autres initiatives tout en restant un objet en oeuvre lui-même: un lieu entre transformation et rénovation: infini ou non-fini, indéfini, toujours à finir et jamais terminé, débordant les bords et les limites qui entraine des synergies, du «  faire ensemble », des apprentissages et une circulation d’idées.

DKollektiv asbl.

Membres fondateurs en 2016: Justine Blau, Misch Feinen, Marlène Kreins, Nora Wagner

Membres du comité en 2020: Misch Feinen (président), Serge Ecker (secrétaire), Birgit Thalau (trésorière), Eric Marx,  Nicolas Graf.